Passion culinaire

Passion culinaire

Une cuisine inventive et créative pour le bonheur de partager.


« On ne fait du bon qu’avec du très bon »

Telle était la devise de Prosper Montagné, maître cuisinier français et écrivain gastronomique, reconnu comme un des plus célèbres talents de la cuisine française.

Historique

En 1975, Michèle et Roland Ruellan s’installent à Rothéneuf et reprennent la boucherie de monsieur Clavier où ils décident de développer la vente de viandes labellisées.

Leur fils, Olivier Ruellan, après un apprentissage chez monsieur Marchand à Rennes (1996-1998) et chez monsieur Trhian (1999), s’installe plusieurs mois Outre-Manche, à Londres au restaurant le Criterion, en tant que chef de partie, aux côté de Marco Pierre White (3 macarons au Michelin).

Il intègre ensuite la prestigieuse Maison Ligot à Boulogne Billancourt, en tant que chef de laboratoire.

En 2000 : retour aux sources. Olivier Ruellan intègre la maison familiale avec sa femme Nathalie. Ensemble, ils développent la partie traiteur (cocktail, buffet, mariage) depuis plus de 12 ans, tout en continuant la fabrication des produits de charcuterie traditionnelle.

Aujourd’hui Ruellan Traiteur exporte ses produits à l’international en collaboration avec monsieur Bouley, Chef Étoilé de Manhattan à New York.

OLIVIER RUELLAN : LA CUISINE PAR PASSION, DE ROTHENEUF A MANHATTAN

La cuisine, c’est toute sa vie. Fils de charcutier, ce natif de Roténeuf est tombé dans la marmite dès son plus jeune âge. Il entretient aujourd’hui sa passion avec brio et développe désormais son art culinaire à travers le monde.
En face de l’église à Rothéneuf, un établissement bien connu des fins gourmets : la charcuterie Ruellan. Les parents du cuisinier-traiteur Olivier Ruellan sont à l’origine de la maison familiale qui existe depuis une trentaine d’années. Après avoir fait les études nécessaires pour assouvir son souhait d’associer passion et travail, Olivier fait un Tour de France dans de grands établissements étoilés et s’aguerrit également à Londres au contact du célèbre Marco Pierre White : « Le meilleur chef-cuisinier que le Royaume-Uni n’est jamais connu » dixit l’Express.

En 2000, à 25 ans, c’est le retour aux sources. Après un apprentissage chez Monsieur Marchand à Rennes et chez Monsieur Trhian, il intègre l’entreprise familiale de boucherie (développant la vente de viandes labellisées), installée à Rothéneuf depuis 1975. En 2007, Olivier « rachète l’affaire ». Depuis, il connait un succès impressionnant dans la région : « Je dois cette réussite à mes parents qui m’ont transmis leur passion. Ils m’ont permis de commencer mon activité avec des bases solides ». Epicerie, charcuterie, boucherie… le traiteur malouin et son épouse Nathalie Ruellan, sa plus fidèle collaboratrice, proposent des plats de qualité à base de produits frais ainsi que des produits régionaux que l’on retrouve au sein de l’espace de vente.

Grâce à sa fougue, son dynamisme et son talent, Olivier est aujourd’hui membre de la Confrérie de la Marmite d’Or (présidée par le très respecté chef Joël Robuchon, auteur du livre « Bon appétit bien sûr »). Auprès de ses maîtres et confrères, fort de nouvelles inspirations, il nourrit de nombreux projets culinaires. Au niveau local, le jeune charcutier s’est associé avec la crème de la gastronomie malouine pour créer l’Ecole du Goût en 2008. A l’origine de cette initiative : son compère, le sommelier Yannick Heude. Vins, fromages, chocolats, charcuteries, ou encore pâtisseries, l’objectif de cette structure basée à Courtoisville est de former les novices ou les plus expérimentés au plaisir des produits du terroir à travers les différentes spécialités des « formateurs ».

Autres projets d’envergure pour notre trentenaire malouin : l’ouverture d’une charcuterie aux Etats-Unis, dans le quartier de Manhattan à New York et une autre au Japon, à Osaka. « Pour les Etats-Unis, la boutique devrait voir le jour au début de l’année prochaine. Le but est de proposer, Outre-Atlantique, les mêmes produits que chez nous», précise t-il. « En collaboration avec Monsieur Bouley (Chef Étoilé de New York), nous exportons nos produits et notre savoir-faire à l’international. Olivier est très sollicité mais le traiteur de Saint-Malo n’oublie pas sa Cité Corsaire. « C’est la clientèle d’ici qui m’a encouragée et m’a fait connaître dans la région, mais aussi ailleurs. J’entretiens une relation très cordiale avec mes clients. Je suis à leur écoute. Chaque prestation est un challenge pour notre équipe». Olivier Ruellan compte parmi ses clients de nombreux particuliers, mais il assure aussi ses prestations de traiteurs auprès des plus grands groupes de la région.

Celui qui transmet son savoir-faire en tant que professeur à l’Ecole du Goût porte un regard passionnant sur son métier. « Pour moi, ce n’est pas un travail. Je ne compte pas mes heures. C’est une passion, un véritable partage. On apprend sans cesse ». Comme tout toqué passionné son « obsession » est de devenir Meilleur Ouvrier de France et d’obtenir ainsi le liseré bleu-blanc-rouge sur sa tunique blanche. Cette année, il s’est résigné, la mort dans l’âme, à participer à ce fameux concours en raison d’une activité débordante, mais dans trois ans, c’est promis, il s’accordera le temps nécessaire pour concourir. Et nous ne manquerons pas de l’encourager.

Voilà un Malouin qui ne manque pas d’ambition. Associé à une équipe compétente et indispensable, « ce marchand de plaisir » égaille nos pupilles et nos papilles, au quotidien, mais il est aussi le partenaire de nos plus belles fêtes. Rendez-vous donc à Rothéneuf, en face de l’église, pour un moment de délice. Et puis très bientôt, à New York et Osaka…